Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

 

La Lune qui gronde est une compagnie lilloise de théâtre de rue. Cette saison, la compagnie s'associe avec La Ligue de l'enseignement et Le Boulon pour des actions culturelles en collège et lycée autour de sa dernière création, PARKLANDS.. Elle travaille à son prochain spectacle, MARS, spectacle nocturne sur la conquête spatiale. La Lune qui gronde est membre de la coopérative d'artistes du 188.

Les axes de travail

La compagnie cherche à dévoiler par le discours et la métaphore, par la raison et l’absurde, l’humour ou le drame les mécanismes d’asservissement à l’œuvre dans nos sociétés et se met en quête de nouveaux possibles grâce au pouvoir de la fiction. Textes et mises en scène procèdent par associations libres, offrant ainsi plusieurs niveaux de lecture, et se réapproprient les codes de genres cinématographiques populaires.

 

Après plusieurs créations en salle, La Lune qui gronde opère aujourd'hui un tournant dans son processus artistique. Elle recentre son travail sur l'écologie politique. Elle s'ouvre à l'espace public avec le désir de renouveler sa démarche artistique, d'aller à la rencontre de nouveaux publics. Pour ses créations, elle met en place un travail collaboratif et pluridisciplinaire..

Le parcours de la compagnie

Suite à la création d'Il faut tuer Carrie, la compagnie a bénéficié d'un Pas à Pas en 2015/2016 auprès de l'Oiseau Mouche. Elle a été subventionnée au titre de l'aide à la création par la DRAC, la Région Hauts de France et le département du Pas de Calais pour le spectacle Enfants. Elle a également mené MIAA / DRAC-ARS d’avril à fin juin 2018. Elle est aujourd'hui soutenue par la DRAC Hauts de France, la ville de Grenay, l'Escapade d'Hénin Beaumont, le Centre Arc en Ciel de Liévin et les Fabriques culturelles de la MEL.

 

L'équipe

La Lune qui gronde est dirigée par Muriel Cocquet, autrice et metteuse en scène. Elle travaille avec différents artistes, actrices et acteurs, danseuse, costumière, musicien, régisseurs, artistes sonores. Collaborent aux créations Pierre Cartonnet, Viviane Daval, Sylvain Cornet, Mel Favre, Camille Faucherre, Anaïs Gheeraert, Emilie Godreuil, Léa Gonnet, Pauline Guiffard, Léo Hardt, Emilie Guil, Thomas Le Gloannec, Frédéric Notteau, Xavier Buda, Esteban Fernandez, Luc Michel, Sophie Sand, Valentine Regnaut, Perrine Wanegue, Arnaud Vrech.

 

La compagnie, membre de la Coop de l’espace 188, s’enrichit de la proximité avec les chorégraphes et porteurs de projet du lieu.